La Liberté

Le Conseil d’Etat entre en campagne

Le Conseil d’Etat fribourgeois a officiellement lancé mardi après-midi la campagne en vue de la votation du 15 mai prochain concernant le transfert d’actifs à l’Etablissement cantonal de promotion foncière (ECPF).

A Saint-Aubin, l’ancien site Elanco est composé d’environ 100 hectares en zone agricole et de 27 hectares en zone industrielle. © Alain Wicht
A Saint-Aubin, l’ancien site Elanco est composé d’environ 100 hectares en zone agricole et de 27 hectares en zone industrielle. © Alain Wicht

NM

Publié le 29.03.2022
Partager cet article sur:

A cette occasion, trois ministres se sont présentés face aux médias. Le ministre de l’Economie et président du Gouvernement Olivier Curty, bien sûr. Mais aussi le vice-président Didier Castella, en charge de l’agriculture, et Jean-François Steiert, responsable des infrastructures. Pour rappel, la population fribourgeoise devra se prononcer sur le transfert à l’ECPF des anciens sites industriels Tetra Pak et Elanco rachetés entre 2016 et 2017 par l’Etat de Fribourg: Agrico à Saint-Aubin; La Maillarde à Romont et Pré-aux-Moines à Marly. L’ECPF est chargé de l’acquisition, du développement et de la mise à disposition de sites dévolus à des activités économiques. Ce transfert représente 37 millions de francs qui seront portés au bilan de l’établissement sous la forme d’une dotation en capital, auxquels s’ajoute une enveloppe complémentaire de 6 millions de francs visant à couvrir les excédents de charges de l’ECPF jusqu’à ce qu’il atteigne l’équilibre financier d’ici 2029.

Même si cette opération n’implique pas de nouvelles dépenses de la part de l’Etat de Fribourg, les montants en jeu – soit 43 millions de francs au total – dépassent le seuil du référendum financier obligatoire, raison pour laquelle le peuple doit donner son accord. Le Gouvernement cantonal souligne: «Le succès du développement économique dans un canton et de la création d’emplois implique une politique foncière active efficace et ciblée. Avec cet objectif, et dans le but de pallier le manque de terrains à disposition des entreprises existantes et nouvelles, l’Etat de Fribourg a déployé, depuis 2016, son plan d’action: le transfert de propriété et la dotation en capital en faveur de l’ECPF en sont la dernière étape». Il ajoute: «L’ECPF bénéficiera ainsi des outils nécessaires pour être pleinement opérationnel, remplir la mission qui lui a été confiée par le Conseil d’Etat et le Grand Conseil et développer des sites industriels attractifs pour les entreprises, dans le respect des trois piliers du développement durable».

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11