La Liberté

Allemagne: les exportations vers l'UE en souffrance

La Banque fédérale allemande prévoit au mieux une stagnation de l'économie allemande au dernier trimestre de 2023, a-t-elle indiqué dans son dernier bulletin mensuel. (EPA/Boris Roessler) © KEYSTONE/EPA/Boris Roessler
La Banque fédérale allemande prévoit au mieux une stagnation de l'économie allemande au dernier trimestre de 2023, a-t-elle indiqué dans son dernier bulletin mensuel. (EPA/Boris Roessler) © KEYSTONE/EPA/Boris Roessler


Publié le 04.12.2023


Les exportations allemandes ont baissé de 0,2% en octobre sur un mois, tirées vers le bas par une faible demande en provenance de l'Union Européenne, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Au total, l'Allemagne a exporté en septembre pour 126,4 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières (CVS), a annoncé l'Office des statistiques Destatis.

C'est moins bien qu'attendu par un panel d'analystes sondé par Factset, qui prévoyait un rebond de 1% des exportations sur un mois.

Comme les importations ont de leur côté baissé plus sensiblement, de 1,2% par rapport à septembre, il ressort une balance commerciale en amélioration sur un mois, à 17,8 milliards d'euros.

Le recul mensuel des exportations s'explique par un net tassement des flux vers les pays de l'UE, de 2,7%, signe d'une faiblesse générale de l'économie sur le Vieux-Continent.

Le recul est de 1,9% avec la zone euro, tant côté exportations qu'importations.

Le reste du monde a en revanche absorbé davantage (+2,9%) de produits "made in Germany" sur un mois, avec notamment un bond de 5,7% en direction des Etats-Unis, confortant leur place de premier client de l'Allemagne.

La Chine demeure de son côté le premier fournisseur de l'industrie allemande, malgré un recul de 2,7% des marchandises importées sur un mois.

L'industrie allemande ne sort pas de son creux, pâtissant des hausses des prix de l'énergie et des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne, et de l'affaiblissement des flux vers des grands partenaires économiques mondiaux, comme la Chine.

La Banque fédérale allemande prévoit au mieux une stagnation de l'économie allemande au dernier trimestre de 2023, a-t-elle indiqué dans son dernier bulletin mensuel.

L'année 2023 devrait finir sur une baisse de 0,4% PIB, selon les prévisions d'automne du gouvernement qui augurent d'une nouvelle sous-performance de l'Allemagne au sein des économies de la zone euro.

2024 s'annonce guère meilleure, avec une croissance économique allemande attendue de 0,6%, en raison de la faiblesse des exportations, contre 0,9% pour la zone euro, selon les prévisions économiques publiées fin novembre par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11