La Liberté

Enquête sur une chasse présumée de tortues géantes aux Galapagos

L'archipel des Galapagos ("tortues" en espagnol) est considéré comme une réserve de biosphère pour sa faune et sa flore uniques au monde (archives). © KEYSTONE/GALAPAGOS NATIONAL PARK/HO
L'archipel des Galapagos ("tortues" en espagnol) est considéré comme une réserve de biosphère pour sa faune et sa flore uniques au monde (archives). © KEYSTONE/GALAPAGOS NATIONAL PARK/HO


Publié le 30.08.2022
Partager cet article sur:


Le parquet équatorien a annoncé lundi enquêter sur une chasse présumée de tortues géantes dans les îles Galapagos. Ce fragile écosystème est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité.

Le ministère public enquête sur "des soupçons de chasse et de massacre de quatre tortues géantes dans le complexe des zones humides du Parc national des Galapagos", a indiqué le bureau du procureur sur Twitter.

L'unité équatorienne spécialisée dans les crimes contre l'environnement et la nature (Uidmen) a été chargée de recueillir les témoignages des agents du parc national et de désigner des experts pour procéder aux nécropsies des tortues.

Le direction du parc a porté plainte pour la mort des animaux, a précisé le ministère de l'Environnement sur son canal WhatsApp. Ces quatre tortues géantes, dont l'espèce n'a pas été précisée par le ministère, auraient été chassées dans les zones humides de l'île Isabela, située à 1000 km des côtes de l'Equateur dans l'océan Pacifique.

Jusqu'à trois ans de prison

La chasse aux animaux sauvages est passible d'une peine pouvant atteindre trois ans de prison en Equateur. En 2019, un homme qui avait percuté une tortue et endommagé sa carapace a été condamné à une amende de 11000 dollars. La même année, un autre conducteur a dû débourser plus de 15000 dollars pour avoir écrasé et tué un iguane endémique des Galapagos.

Avec une superficie de 4703 km2, l'île Isabela est la plus grande de l'archipel dont elle constitue 60% des terres émergées. L'archipel des Galapagos ("tortues" en espagnol) est considéré comme une réserve de biosphère pour sa faune et sa flore uniques au monde.

Il abritait autrefois 15 espèces de tortues, dont trois se sont éteintes il y a plusieurs siècles, selon le Parc national des Galapagos. En 2019, une tortue de l'espèce Chelonoidis phantastica a été découverte sur l'île, plus de cent ans après son extinction supposée.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11