La Liberté

Irène Kälin accède au perchoir du Conseil national

Irène Kälin est la nouvelle présidente du Conseil national (archives). © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Irène Kälin est la nouvelle présidente du Conseil national (archives). © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Irène Kälin est la nouvelle présidente du Conseil national. © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Irène Kälin est la nouvelle présidente du Conseil national. © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE


Publié le 29.11.2021
Partager cet article sur:


Irène Kälin est devenue lundi la première citoyenne de Suisse. Le Conseil national a élu la Verte argovienne présidente par 151 voix sur 166 bulletins valables.

L'islamologue de formation est seulement la deuxième Verte et la quinzième femme à occuper cette fonction, mais la quatorzième représentante d'Argovie. Le canton est le quatrième le plus représenté au perchoir après Berne, Zurich et Vaud. Aucun conseiller national jurassien ou obwaldien n'a en revanche présidé la Chambre du peuple jusqu'à présent.

Âgée de 34 ans, la femme de gauche n'est pas la plus jeune présidente. C'est Pascale Bruderer qui détient ce titre. Egalement originaire d'Argovie, la socialiste était devenue la première citoyenne de Suisse à l'âge de 32 ans en 2009.

Volonté de rassembler

Irène Kälin a toujours défendu des valeurs sociales et solidaires. Elle a malgré tout réussi à s'imposer dans un canton très bourgeois, avant de convaincre sous la Coupole fédérale.

La Verte entre au parlement argovien en 2014, puis au National trois ans plus tard comme première des "viennent-ensuite" après la démission de Jonas Fricker. L'Argovien avait été sous le feu des critiques après avoir comparé les transports de porcs vers l'abattoir à la déportation des Juifs vers Auschwitz.

Réélue facilement en 2019, elle succède à Andreas Aebi (UDC/BE) à la présidence du Conseil national, quatre ans seulement après son arrivée à Berne. "C'est un grand honneur. Cette fonction est plus grande que moi", a déclaré Irène Kälin dans son discours.

La Verte entend la remplir avec fierté et humilité. "Car ce qui est aujourd'hui une évidence n'était qu'un rêve pour ma grand-mère." Et de rappeler que la moitié de la population suisse n'a pendant longtemps pas pu voter. Les onze premières femmes à prendre place et à pouvoir voter au National ont donné un nouveau visage à l'égalité.

Conciliation travail-famille

Mère d'un petit garçon, Irène Kälin assure n'avoir jamais réellement visé une carrière politique. Allier vie familiale et professionnelle est d'ailleurs un principe que la politicienne vit au pied de la lettre: elle a parfois siégé avec son bébé dans les bras.

Une telle situation n'est pas toujours simple, a reconnu la nouvelle présidente. A ses yeux, il faut renforcer les crèches et autres structures permettant de mieux concilier travail et famille.

Inquiète de la polarisation grandissante de la société, l'Argovienne entend mettre à profit son mandat pour rassembler et trouver des solutions à des questions cruciales, comme le climat ou les relations avec l'Union européenne. "Trouvons ensemble des compromis." Et d'indiquer vouloir mener sa présidence avant tout en tant que citoyenne, et non en tant que verte.

Candinas premier vice-président

Irène Kälin sera assistée dans sa nouvelle fonction par Martin Candinas (Centre/GR) et Eric Nussbaumer (PS/BL). Le Grison a été élu premier vice-président par 172 voix sur 174 bulletins valables et le Bâlois second vice-président par 145 voix sur 167 bulletins valables.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11