La Liberté

La caisse-maladie Sympany s'installe dans huit filiales de La Poste

La poignée de main entre le patron de Sympany Michael Willer (à gauche) et le responsable Réseau postal et vente Thomas Baur symbolise le premier partenariat entre le géant jaune et une entreprise qui s'installe dans ses locaux. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
La poignée de main entre le patron de Sympany Michael Willer (à gauche) et le responsable Réseau postal et vente Thomas Baur symbolise le premier partenariat entre le géant jaune et une entreprise qui s'installe dans ses locaux. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
La poignée de main entre le patron de Sympany Michael Willer (à gauche) et le responsable Réseau postal et vente Thomas Baur symbolise le premier partenariat entre le géant jaune et une entreprise qui s'installe dans ses locaux. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
La poignée de main entre le patron de Sympany Michael Willer (à gauche) et le responsable Réseau postal et vente Thomas Baur symbolise le premier partenariat entre le géant jaune et une entreprise qui s'installe dans ses locaux. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


Publié le 05.07.2022
Partager cet article sur:


Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, La Poste va ouvrir dès septembre les portes de ses filiales à son premier partenaire. La caisse-maladie Sympany s'installera dans 8 communes de Suisse alémanique et romande. Des conseils seront proposés dans 90 autres filiales.

Une première étape a été franchie avec Sympany, a déclaré Thomas Baur, le responsable Réseau postal et vente, mardi devant les médias à Bienne, dans la première filiale de La Poste nouvellement équipée. Et de rappeler que La Poste avait annoncé sa nouvelle stratégie il y a un an et demi.

La Poste souhaite stabiliser son réseau de filiales en exploitation propre à environ 800. Compte tenu du recul de 12% des versements au guichet et de 5% de la distribution de lettres, il faut de nouvelles sources de financement, a poursuivi M. Baur. Et de préciser que le boom de la vente en ligne n'impacte pas les filiales du géant jaune, sauf pour les retours.

Cubes en verre

Concrètement, Sympany sera présent à partir du 1er septembre dans des cubes en verre dans des succursales à Genève, Lausanne, Bienne (BE), Baden (AG), Dietikon (ZH), Zoug, Winterthour (ZH) et Frauenfeld. Des conseillers de la caisse-maladie y mèneront des entretiens avec les clients.

Cela ne se fait pas à l'aveuglette, a expliqué le responsable de la distribution de Sympany, Carlo Vegetti. Les conseillers ont pour but de s'adresser en premier aux personnes qui viennent d'emménager. Il sera également possible de prendre rendez-vous.

Ce partenariat permet à l'assurance maladie de ne pas devoir créer ses propres agences. Sympany, qui compte quelque 250'000 assurés dans tout le pays, n'est pas encore bien implantée en Suisse romande, a exposé son patron Michael Willer.

Dans près de 90 autres offices de poste, le personnel du géant jaune pourra proposer des conseils et, le cas échéant, fixer des rendez-vous avec des représentants de Sympany. Selon M. Bauer, l'assurance maladie versera pour cela un montant fixe et un montant variable.

L'office de poste comme centre de services

Le chef du géant jaune Roberto Cirillo voit les filiales comme un pont entre les mondes analogique et numérique. D'après lui, le réseau de filiales de La Poste du futur sera constitué de centres de services régionaux en collaboration avec des partenaires.

Aujourd'hui, La Poste dispose de 4852 points d'accès, dont 787 sont des filiales en exploitation propre. Ce réseau permet aux partenaires actuels et futurs d'être en contact avec la clientèle sur l'ensemble du territoire.

Le contact direct avec la clientèle est essentiel, a souligné M. Willer. De nombreux assurés ont besoin d'un interlocuteur direct notamment face aux augmentations de primes et aux différences de primes entre les 48 régions.

Décision critiquée

La Fondation pour la protection des consommateurs alémaniques (SKS) n'a pas tardé à critiquer cette décision. Pour elle, la Poste aide ainsi à contourner à grande échelle les règles de l'accord sectoriel des caisses-maladie. Ici, il s'agit de celle qui interdit expressément le démarchage téléphonique auprès des personnes qui ne sont pas encore clientes - appelé démarchage à froid -, selon un communiqué de la fondation basée à Berne.

"Dans la plupart des bureaux, les employés de la Poste porteront plusieurs casquettes de vente". En outre, "il ne doit en aucun cas arriver que les fournisseurs puissent accéder à des données d'utilisateurs de clients de la Poste", alerte la présidente de la SKS Sara Stalder. Pour elle, cela vaut également lorsque ces données sont anonymisées. La protection de celles-ci doit être garantie de manière stricte.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11