La Liberté

Légère progression du chômage en novembre

Le nombre de chômeurs longue durée, soit depuis plus d'une année, a reculé de pas loin d'un tiers en comparaison avec le même mois de l'année précédente, se fixant à 10'712 personnes, soit près de 11% des chômeurs inscrits. (KEYSTONE/Christian Beutler) © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Le nombre de chômeurs longue durée, soit depuis plus d'une année, a reculé de pas loin d'un tiers en comparaison avec le même mois de l'année précédente, se fixant à 10'712 personnes, soit près de 11% des chômeurs inscrits. (KEYSTONE/Christian Beutler) © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


Publié le 07.12.2023


Le nombre de personnes inscrites auprès des offices régionaux de placement (ORP) a augmenté en novembre, faisant légèrement progresser le taux de chômage. La hausse atteint 0,1 point de pourcentage à 2,1%, indique jeudi le Secrétariat à l'économie (Seco).

A fin novembre, 98'011 personnes étaient inscrites au chômage auprès des ORP, soit 6684 personnes de plus qu'il y a un an (+7,3%) et 4448 de plus qu'au mois d'octobre 2023 (+4,8%). L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 168'898 personnes, en hausse de 2,7% sur un an.

Si le taux de chômage des jeunes est resté stable par rapport au mois d'octobre, à 2,1%, celui des seniors (50 à 64 ans) a progressé de 0,1 point de pourcentage à 2,0% sur la même période. La tranche intermédiaire, soit les 25 à 49 ans, a enregistré un taux de chômage à 2,3%.

En Suisse alémanique, le taux de chômage s'est établi à 1,8%, contre 3,1% pour la Suisse romande et le Tessin. Pour les hommes (2,2%), il s'est avéré un peu plus élevé que pour les femmes (2,0%), tandis que les Suisses (1,4%) ont un taux nettement plus bas que les personnes de nationalité étrangère (4,0%).

Baisse du chômage de longue durée

Le nombre de chômeurs longue durée, soit depuis plus d'une année, a reculé de pas loin d'un tiers en comparaison avec le même mois de l'année précédente, se fixant à 10'712 personnes, soit près de 11% des chômeurs inscrits.

En novembre, le nombre de places vacantes annoncées atteint 39'968 places, dont 23'215 étaient soumises à l'obligation d'annonce, qui concerne les postes vacants pour les genres de professions dont le taux de chômage national atteint au moins 5%.

En septembre 2023, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 2414 personnes, un chiffre en hausse de plus d'un quart sur un mois. Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 12 unités (+15%), passant à 92. A titre de comparaison, en septembre 2022, le chômage partiel avait sévi dans 280 entreprises, touchant 3071 personnes.

Selon des données provisoires, 1673 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de septembre.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11