La Liberté

03.07.2021

Les délégués du PLR votent leurs mots d'ordre pour le 26 septembre

Petra Gössi présidera l'assemblée des délégués du PLR à Martigny. Elle quittera son poste le 2 octobre (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Petra Gössi présidera l'assemblée des délégués du PLR à Martigny. Elle quittera son poste le 2 octobre (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Partager cet article sur:
03.07.2021

Le PLR tient samedi à Martigny (VS) sa première assemblée des délégués physique depuis la baisse du nombre de cas de coronavirus. Il adoptera ses mots d'ordre concernant le "mariage pour tous" et l'"initiative 99%", tous deux soumis au vote le 26 septembre.

Des mesures de protection s'appliqueront, a indiqué le parti dans son invitation. Il recommande fortement de faire un autotest avant de participer. Les délégués devront porter un masque, amené par leurs propres soins.

Sur le plan politique, les votations fédérales du 26 septembre seront au coeur des discussions. Le projet de loi "Mariage pour tous", lancé il y a sept ans par les Vert'libéraux, permet aux couples de même sexe de se marier et aux couples de lesbiennes d'accéder au don de sperme.

Un comité composé de représentants de l'UDF et de l'UDC a lancé un référendum contre ce projet de loi. Ils critiquent le fait que cela passe par une modification de la loi et non de la Constitution. Ils estiment aussi que l'intérêt supérieur de l'enfant est mis de côté. Le projet de loi ne devrait pas faire l'objet de controverse au sein du PLR, qui devrait y dire "oui".

"Initiative 99%"

Un "non" tout aussi incontesté et clair est attendu en ce qui concerne l'"initiative 99%" de la Jeunesse socialiste. L'initiative populaire demande que les revenus du capital, tels que les intérêts, les loyers ou les dividendes, qui dépassent un montant déterminé par la loi soient imposés à un taux 1,5 fois plus élevé que les revenus du travail salarié.

Les revenus supplémentaires obtenus doivent permettre d'alléger la charge fiscale pesant sur les bas et moyens salaires. Ils doivent aussi permettre de renforcer les prestations sociales, notamment en faveur des familles, de l'éducation et de la santé. Selon les initiants, l'objectif est de créer davantage de justice sociale en taxant davantage 1% de la population et en favorisant la redistribution.

Enfin, le départ de la présidente Petra Gössi à la fin de l'année et la question de sa succession devraient également alimenter les discussions. L'élection est prévue le 2 octobre.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00