La Liberté

02.08.2021

Sifan Hassan est bien partie pour son pari fou

Supériorité écrasante de Sifan Hassan. © KEYSTONE/EPA/VALDRIN XHEMAJ
Supériorité écrasante de Sifan Hassan. © KEYSTONE/EPA/VALDRIN XHEMAJ
Partager cet article sur:
02.08.2021

Sifan Hassan a réussi majestueusement la première partie de son triptyque à Tokyo en décrochant l'or sur 5000 m. La Néerlandaise reste en course pour un triplé inédit sur 1500 m, 5000 m et 10'000 m.

"Je veux écrire l'histoire", avait prévenu l'athlète qui s'entraîne aux Etats-Unis, dans l'Oregon. L'Ethiopienne d'origine, capable de briller du 800 m au 10'000 m, exerce une supériorité à donner le vertige.

Douze heures avant cette finale du 5000 m, elle s'était alignée dans les séries du 1500 m. Victime d'une chute, elle s'était relevée pour se qualifier après un dernier tour de feu.

Sur 5000 m aussi, la double médaillée d'or des Mondiaux 2019 (sur 1500 et 10'000 m) s'est montrée irrésistible dès la cloche. Elle a bouclé son dernier tour en 57'', pour devancer la Kényane Hellen Obiri, double championne du monde et médaillée d'argent cette fois en 14'38''36. L'Ethiopienne Gudaf Tsegay cueille le bronze.

Suite des opérations pour Sifan Hassan (28 ans): les demi-finales du 1500 m mercredi puis sans doute la finale vendredi, et enfin la finale du 10'000 m dimanche.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00