La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Godard, la dernière vague

Le cinéaste suisse Jean-Luc Godard est décédé mardi, chez lui à Rolle, en ayant recours au suicide assisté. Icône de la Nouvelle Vague, il a révolutionné le septième art avec ses films iconoclastes et provocateurs

Jean-Luc Godard, ici en 2002 lors d’une conférence à l’EPFZ, laisse un héritage indélébile dans l’histoire du cinéma. © Keystone
Jean-Luc Godard, ici en 2002 lors d’une conférence à l’EPFZ, laisse un héritage indélébile dans l’histoire du cinéma. © Keystone

Olivier Wyser

Publié le 14.09.2022

Temps de lecture estimé : 14 minutes

Partager cet article sur:

Carnet noir » Très rares sont les cinéastes dont on peut dire qu’ils ont changé la face du monde. Jean-Luc Godard est l’un d’entre eux, tout simplement. Réalisateur prolifique aux mille vies, icône de la Nouvelle Vague, le Franco-Suisse, installé à Rolle, est décédé mardi, à l’âge de 91 ans. «Aucune cérémonie officielle n’aura lieu. Jean-Luc Godard est décédé paisiblement à son domicile entouré de ses proches. Il sera incinéré», ont communiqué son épouse Anne-Marie Miéville et ses producteurs. Le cinéaste «fatigué», libre jusqu’à son dernier souffle, a eu recours au suicide assisté (lire ci-dessous).

«La photographie c’est la vérité et le cinéma c’est ving-quatre fois la v&eac

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11