La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une renaissance après la chute

Une renaissance après la chute
Une renaissance après la chute
Publié le 15.09.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

Belfaux. » D’abord, la chute. Icare aux ailes brûlées, c’est le peintre en temps de Covid-19. La pandémie a «assommé» J-Marc Schwaller, écrit-il dans l’ouvrage qui accompagne sa nouvelle exposition. La commande d’une sculpture lui a toutefois donné l’élan d’investir la figure de l’ange et du mythe d’Icare: c’est L’envol d’Icare après sa chute. L’artiste-peintre de Belfaux a travaillé le motif de la chute sur des panneaux de tôle avec du graphite et de l’eau de Javel, et celui de la renaissance et de l’espoir avec de l’aquarelle principalement. Ses œuvres sont accrochées jusqu’au 2 octobre au-dessus des étangs et dans la nature généreuse de son jardin de Belfaux, à la route de Rosière 71, ainsi que dans son atelier. Elisabeth Haas/Bruno Maillard

Exposition: ve, sa, di 13 h 30-18 h Belfaux

Route de Rosière 71, jusqu’au 2 octobre.

Catalogue: J-Marc Schwaller, L’envol d’Icare après sa chute, Ed. Post Scriptum Galerie, 66 pp.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11