La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«J’ai décidé de rester à Kiev»

Révélé par le PIJA de Charmey, le poète Dmytro Tchystiak est aujourd’hui vice-président de l’Union nationale des écrivains d’Ukraine. Interview

Né en 1987 à Kiev, Dmytro Tchystiak est publié dans une vingtaine de pays. © Eleonora Trivigno
Né en 1987 à Kiev, Dmytro Tchystiak est publié dans une vingtaine de pays. © Eleonora Trivigno

Thierry Raboud

Publié le 28.05.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Poésie » «Cette anthologie était en chantier depuis une dizaine d’années. Mais quand j’ai entendu les premiers missiles tomber, j’ai compris qu’il fallait que je la termine rapidement car je pouvais être tué d’une seconde à l’autre. Je l’ai envoyée à mon éditeur pour que le manuscrit ne brûle pas.» A la guerre survit la poésie, traduite et composée en bouquet historique par Dmytro Tchystiak dans ces Clarinettes solaires, où rayonnent une cinquantaine de voix ukrainiennes du romantisme à aujourd’hui.

Il nous parle depuis son bureau de Kiev – costume élégant, français parfait. Et l’on comprend que si cet écrivain, révélé en 2008 par le prix PIJA de Charmey, auteur de plus de 75 ouvrages et titulaire de deux doctorats en littérature, a décid&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Un regard sur la guerre

    Evgenia Belorusets » L’écrivaine et photographe publie la chronique qu’elle a tenue du premier jour de l’attaque russe à son départ de Kiev début...
  • pictogramme abonné La Liberté Un home invisible

    Plusieurs romans mettent en scène des héros du troisième âge plutôt funky. Notre sélection de seniors en or pour passer un bon mois d’août
  • pictogramme abonné La Liberté Une inextinguible soif de vengeance

    Émoi adolescentClaque littéraire originelle, découverte d’univers artistiques inconnus, les journalistes culturels de La Liberté se souviennent de leur premier...
  • pictogramme abonné La Liberté Vengeance ou pardon

    Roman » Dans Tu seras mon père, le Genevois Metin Arditi aborde le terrorisme en Italie durant les années 1980. Renato, le personnage principal, a sept ans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11