La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Delia Meshlir, sur la bonne voix

La chanteuse d’Ollon fait preuve d’une maturité rare sur Calling The Unknow, son premier album hypnotique. Elle sera aux Georges cet été

Delia n’est pas la dernière attraction londonienne plébiscitée par la presse spécialisée mais une jeune artiste basée à Ollon. © Camille Dudan
Delia n’est pas la dernière attraction londonienne plébiscitée par la presse spécialisée mais une jeune artiste basée à Ollon. © Camille Dudan

Jean-Philippe Bernard

Publié le 16.04.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Folk » Avant même que les instrumentistes n’aient eu l’opportunité de planter le décor, à l’instant où l’aiguille s’enfonce dans le premier sillon, la voix s’élève et frappe en plein cœur. Une voix ensorcelante, solaire, qui nous transporte au milieu d’une nature luxuriante où volent des lépidoptères aux couleurs insensées. Cette voix, c’est celle que pose Delia Meshlir sur A River, composition au tempo hypnotique qui ouvre Calling The Unknow, son premier album. Dans la foulée, une flûte caresse des guitares en phase de saturation pour achever ce renversant songe sonique. La maturité témoignée par la chanteuse durant ces quelques minutes impressionne. Et ce n’est qu’un début. Tous les titres suivants sont du même calibre: une sorte de folk aérien et psychédélique frapp&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Entrées en composition

    Piano » Les œuvres de compositrices restent peu connues et jouées. La pianiste suisse Kathrin Schmidlin aborde le défi de mettre en valeur le piano au...
  • pictogramme abonné La Liberté René Jacobs dirige la Messe en Si

    Baroque » Le chef belge René Jacobs revivifie toutes les plus grandes œuvres du répertoire, récemment une nouvelle complétion du Requiem de Mozart, ou le...
  • pictogramme abonné La Liberté JB Dunckel en vacances dans l’espace

    Electro » A moins d’un de ces miracles dont l’industrie musicale est parfois capable, on ne reverra pas Air de sitôt. Aucune raison de sombrer dans la...
  • pictogramme abonné La Liberté L’art de la chronique provinciale

    Chanson » Huit ans qu’on était sans nouvelles de Florent Marchet. Autant dire que l’on pensait sérieusement que le chanteur berrichon s’était perdu après la...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11