La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Série: L’Ultim rumantsch, avis de tempête dans les Grisons

Le 5 mars, la RTS diffuse cette série en cinq épisodes, la seconde série coproduite par la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha.

Des convictions à la réalité, le parcours de Ladina (Annina Hunziker) ne sera pas toujours bordé de pétales de roses… © RTS
Des convictions à la réalité, le parcours de Ladina (Annina Hunziker) ne sera pas toujours bordé de pétales de roses… © RTS

Aurélie Lebreau

Publié le 27.02.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir une série tournée en romanche (et un peu en suisse allemand, aussi). Mardi prochain, la RTS diffusera la seconde série coproduite par la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR) avec la SSR, L’Ultim rumantsch (Le Dernier des Romanches, en français), après Metta da fein. Objet au budget plus que modeste – 1,3 million de francs pour cinq épisodes! –, L’Ultim rumantsch écrite et réalisée par Adrian Perez dit beaucoup avec une belle économie de moyens. Pas géniale, mais loin d’être ratée, cette série raconte de façon agréable, et parfois même de manière piquante, les beaux Grisons et, de façon plus générale, notre pays sempiternellement écartelé entre ses montagnes et son morne Plateau, entre ses vallées reculées, le Val Müstair par exemple, et son urbanité, Zurich. A un moment ou à un autre, nous sommes fatalement cernés.

A la mort de GP (Elmar Deflorin), charismatique patron du groupe de presse Medias Grischunas, son fils Gion

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11