La Liberté

Un oui pas très logique

Christian Chassot, Orsonnens

Publié le 05.03.2024

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Lors de la votation de ce dimanche pour offrir 60 millions aux TPF, il y a des habitants de certaines communes qui ont majoritairement dit non et ce n’est pas un hasard. Villorsonnens a dit non, probablement car les TPF ne veulent pas desservir Villarsiviriaux pour l’instant! Et plusieurs communes entre Romont et Bulle également, car les TPF ont supprimé leur gare en service depuis 1868, donc plus d’un siècle, pour les desservir actuellement avec des bus diesel. De quoi faire se retourner nos ancêtres dans leurs tombes!

Et côté protection de l'environnement? Foutaise à mon avis, car d’une part les bus à batterie pèseront le double des trolleybus et, d’autre part, les anciens véhicules ne seront probablement pas détruits, mais continueront, je pense, de rouler dans d’autres pays. Allez voir sur internet les destructions de la nature et les pollutions qu’engendrent les extractions minières pour satisfaire la production de batteries.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une gratuité qui coûte cher…

    Le 9 juin, les citoyennes et citoyens de la capitale sont invités à se prononcer sur l’initiative «Pour une première heure de parking gratuite en ville de...
  • N’opposons pas ville et campagne

    Opposer les gens de la ville à ceux de la campagne comme le fait la gauche plurielle sur l’argumentation s’agissant de l’initiative de la première heure de...
  • Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

    La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif...
  • La ville sera plus accueillante

    L’initiative communale pour la première heure gratuite sur laquelle nous voterons le 9 juin en ville de Fribourg n’est certes pas la panacée, mais elle va dans...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11