La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Face au refus de l’accord-cadre institutionnel, les régions œuvrent en coulisses

Berne échouant à renouer avec Bruxelles, les régions utilisent les relais de la petite diplomatie.

Voyage de la délégation en Suisse - visite de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). © DR
Voyage de la délégation en Suisse - visite de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). © DR

Pierre-André Sieber

Publié le 12.06.2022

Temps de lecture estimé : 10 minutes

Partager cet article sur:

Suisse-Europe » Une réunion de travail du président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) avec son homologue de la Conférence des Länder autrichiens? Une autre rencontre avec la ministre bavaroise des Affaires européennes? C’est ce qu’on nomme dans le jargon la «petite diplomatie», une étiquette un peu ingrate, mais qui est l’une des rares voies praticables pour retrouver un peu d’audience auprès de l’Union européenne (UE) après le refus de l’accord-cadre institutionnel.

«Les cantons se sont lancés dans un nouvel état des lieux de la politique européenne afin de faire valoir leurs intérêts», confirme Christian Rathgeb, président de la CdC et conseiller d’Etat grison. «Ceux qui ont de forts liens avec les régions européennes voisines craignent néanmoins que

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11