La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Zurich accueille les Nanas de Niki de Saint Phalle

Par-delà ses Nanas affranchies, l’œuvre de cette artiste irréductible est un bestiaire radical. A redécouvrir au Kunstmuseum de Zurich

Zurich accueille les Nanas de Niki de Saint Phalle
Zurich accueille les Nanas de Niki de Saint Phalle

Thierry Raboud

Publié le 23.09.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Beaux-arts » Elle est toujours là, au plafond de la gare de Zurich, Nana plantureuse illuminant le ciel bas des voyageurs pressés. L’Ange protecteur, beau comme une déesse pop en maillot de bain et qu’il faut dépoussiérer tous les trois mois à l’aide d’un plumeau, porte haut (11 mètres) l’art d’enluminer le réel. Puis on entre dans le Kunsthaus de la ville où se déploie une rétrospective consacrée à l’œuvre de sa créatrice. Un ange passe, voici les monstres. Chimères, sorcières, gorgones, toiles peintes à bout portant… Niki de Saint Phalle, l’irréductible!

A la croisée des avant-gardes et à l’écart des galeries, c’est un art total

Car l’artiste franco-américaine (1930-2002), entrée en pop culture grâce à

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11