La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Etre le premier à voir le soleil se lever

Alberto Marques Moutinho pilote une grue de 40 mètres au-dessus de la gare de Châtel-Saint-Denis

Alberto Marques Moutinho participe à la construction d’un projet immobilier autour de la nouvelle gare de Châtel-Saint-Denis. © Charly Rappo
Alberto Marques Moutinho participe à la construction d’un projet immobilier autour de la nouvelle gare de Châtel-Saint-Denis. © Charly Rappo

Nicolas Maradan

Publié le 01.08.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Là-haut (4/7) » Cet été, La Liberté part à la rencontre de ces professionnels qui n’ont pas peur du vide.

C’est certain, Alberto Marques Moutinho n’a pas le vertige. Nous non plus, d’ailleurs. Et pourtant, perchés à 40 mètres du sol, nos dix doigts empoignant fébrilement l’ossature dégarnie d’une gigantesque grue, nous ne faisons pas les malins. Sous nos pieds, un simple grillage, puis le vide, ce vide qui porte bien mal son nom tant il semble être partout, emplissant l’espace aussi loin que porte notre regard.

Le plus dur, pourtant, ce n’est pas de se tenir au sommet de cette grue. Mais d’y monter. Ici, pas d’ascenseur. Seulement une succession d’échelles façon Jack et le haricot magique. C’est le chemin qu’Alberto Marques Moutinho emprunte deux fois par jour pour aller travailler. Le trente

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11