La Liberté

Piétons gâtés à Lausanne

Publié le 22.03.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Urbanisme » La plus grande ville vaudoise propose de dégager 12 millions de francs pour améliorer son centre.

Lausanne veut poursuivre la piétonnisation de son centre-ville, inscrite au programme de législature 2021-2026. La ville prévoit un budget de 12 millions de francs répartis entre quelque 80 projets misant sur la convivialité et l’adaptation au dérèglement climatique.
Le second volet du programme Rues Vivantes, commencé en 2018, prévoit la «piétonnisation-test de trois à quatre rues ou places d’envergure du centre-ville», communiquait l’exécutif hier. Le choix de ces futures rues piétonnes doit encore être arrêté. Toutefois, «on peut déjà annoncer que la rue Centrale en fera partie», a précisé la municipale Florence Germond. La piétonnisation effective de ces rues pourrait se concrétiser à l’horizon de la fin de la législature, soit d’ici à 2026.

Toujours dans le cadre de Rues Vivantes, une soixantaine de nouvelles zones de circulation limitées à 30 km/h, voire 20 km/h sont planifiées d’ici cinq ans. Ces dernières ont d’ores et déjà été identifiées et comprennent entre autres le secteur de Montchoisi, de l’avenue des Bains et du chemin de Boissonnet. Sept zones aux abords d’établissements scolaires et parascolaires verront quant à elles leurs rues sécurisées. Ce sera entre autres le cas du Centre de vie enfantine de Montelly.
Enfin, d’autres projets auront pour but de rendre la ville mieux adaptée au changement climatique. Des «projets de végétalisation et des mesures d’arborisation» serviront ainsi à lutter contre la formation d’îlots de chaleur. Le délibératif doit encore se prononcer.  ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11