La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Initiative inutile, selon la droite

Une alliance bourgeoise s’oppose à de nouvelles normes sur l’élevage animal

Hier à Ouchy, Philippe Leuba (Conseiller d’Etat sortant, VD), Valérie Dittli (Conseillère d’Etat élue, VD), Daniel Wuergler (président des Producteurs suisse d’oeufs) et Loïc Bardet (directeur d’Agora) ont lancé la campagne romande contre l’intiative «Non à l’élevage intensif». © Keystone
Hier à Ouchy, Philippe Leuba (Conseiller d’Etat sortant, VD), Valérie Dittli (Conseillère d’Etat élue, VD), Daniel Wuergler (président des Producteurs suisse d’oeufs) et Loïc Bardet (directeur d’Agora) ont lancé la campagne romande contre l’intiative «Non à l’élevage intensif». © Keystone

Nicolas Pache

Publié le 14.06.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Animaux » La droite et l’industrie agroalimentaire ne veulent pas de nouvelles normes sur l’élevage animal en Suisse. Une alliance a dit hier tout le mal qu’elle pense de l’initiative populaire «Non à l’élevage intensif» en votation le 25 septembre.

Le texte «Non à l’élevage intensif», lancé par la présidente de la Fondation Franz Weber, Vera Weber, le conseiller national Bastien Girod (verts, ZH) et Greenpeace, veut ancrer des normes bio dans la Constitution en matière de protection des animaux. Le texte demande à la Confédération de fixer des critères sur un hébergement et des soins respectueux des animaux, l’accès à l’extérieur, l’abattage et la taille maximale des groupes par étable.

Contrôles jugés efficaces

L’agriculture suisse se cara

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Un nouveau plaidoyer contre le F-35

    Le conseiller national socialiste Pierre-Alain Fridez sort un livre sur l’achat des avions de combat américains
  • pictogramme abonné La Liberté Ueli Maurer en Inde

    Finances, Berne, Edelweiss, Montreux, GRisons, Tessin » Le conseiller fédéral Ueli Maurer a rencontré hier à New Delhi son homologue indienne. Ils ont abordé...
  • Aucun blessé n’est arrivé d’Ukraine

    Guerre » La Suisse attend des clarifications avant d’accueillir des enfants ukrainiens pour des soins. Des enfants ukrainiens doivent recevoir une aide...
  • Mieux défrayer les paysans

    Coûts » En raison notamment de la guerre en Ukraine, les paysans suisses doivent faire face à des coûts de production supplémentaires. Les milieux concernés...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11