La Liberté

«Mangez moins d’œufs»

Publié le 12.07.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Agriculture » Le comité d’initiative lance sa campagne contre l’élevage intensif.

«Pour une Suisse sans élevage intensif»: c’est avec ce slogan que le comité de l’initiative contre l’élevage intensif lance sa campagne pour le oui. L’initiative veut ancrer la dignité des animaux de rente dans la Constitution et sera soumise au vote le 25 septembre.
Les auteurs de l’initiative se concentrent sur l’agriculture et veulent s’attaquer à la production animale industrielle et surtout à la consommation de viande qu’ils jugent trop élevée. Hier, ils ont présenté leurs arguments aux médias à Berne.

L’initiative populaire exige pour les animaux de rente agricoles, dont la garde a pour objectif la vente de produits, un environnement respectueux, une litière et des possibilités d’occupation. Tous les animaux doivent également avoir accès à un pâturage et doivent être abattus avec ménagement, après un transport court.
Les normes de bien-être animal doivent s’orienter sur le cahier des charges de Bio Suisse de 2018, notamment en ce qui concerne la taille des groupes d’animaux par poulailler. Par exemple, pour les poules pondeuses, le cahier des charges de Bio Suisse autorise jusqu’à 2000 animaux par poulailler et jusqu’à 4000 animaux par exploitation.
«Mangez moins d’œufs, mais payez-les plus cher», a assené l’agriculteur Fritz Sahli, qui dirige une exploitation bio de 2000 poules pondeuses. Les petites exploitations pourraient trouver de meilleures solutions pour les poules pondeuses dont elles n’ont plus besoin, plutôt que de les tuer et de les éliminer après leur première année de vie.  ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11