La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Que peut apporter la Suisse au Conseil de sécurité de l'ONU?

En 2023 et 2024, la Suisse devrait avoir une place au Conseil de sécurité élargi des Nations Unies, comme membre non permanent. A la table des grands, que peut-elle gagner ou apporter? Enjeux.

Membre de l’ONU depuis 2002, la Suisse s’apprête à franchir un palier de plus en accédant au Conseil de sécurité élargi de l’organisation durant deux ans. © Keystone-archives
Membre de l’ONU depuis 2002, la Suisse s’apprête à franchir un palier de plus en accédant au Conseil de sécurité élargi de l’organisation durant deux ans. © Keystone-archives

Guillaume Chillier

Publié le 09.06.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

ONU » Sauf surprise, la Suisse accédera aujourd’hui à New York au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Pour la première fois de son histoire, la Confédération sera assise à la plus prestigieuse table du système multilatéral mondial durant deux ans, dès 2023. Elle présidera le Conseil en mai prochain et en septembre 2024.

Avec Malte, la Suisse devrait être choisie comme membre non permanent pour la région «Europe et autres Etats» (deux sièges) au côté des Etats d’Afrique et d’Asie (5), d’Europe orientale (1) et d’Amérique latine et des Caraïbes (2). S’ajoutent au Conseil les cinq membres permanents qui disposent d’un droit de veto: Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni.

La candidature suisse intervient dans un climat international pour

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté L’indispensable Roger Nordmann

    Pôle vert du parti, le chef du groupe socialiste brigue un nouveau mandat après près de 20 ans à Berne
  • Escroquerie sur les pellets

    Valais » La police valaisanne met en garde le public contre des escroqueries à la vente de bois ou de pellets perpétrées sur le territoire cantonal. Une...
  • Le patron gagne 141 fois plus

    Entreprises » Les écarts salariaux se creusent à nouveau, dénonce le syndicat Unia.Les écarts salariaux se sont à nouveau creusés l’an dernier, sous l’effet...
  • Le vignoble est aussi malmené

    En Valais, les conditions extrêmes de cet été obligent les vignerons à s’adapter
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11