La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Retraites: Critiques à gauche contre «l’arnaque de la LPP sur le dos des femmes»

Des femmes de gauche lancent un manifeste contre la réforme de la LPP et demandent une reconnaissance du travail non rémunéré. Interview.

Les cotisations LPP des petits salaires augmentent fortement. © Keystone
Les cotisations LPP des petits salaires augmentent fortement. © Keystone

Sophie Dupont

Publié le 10.06.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

La prévoyance professionnelle sera à l’ordre du jour des votations du 22 septembre prochain. Alors que les partisans de la réforme de la LPP estiment qu’elle comblera les lacunes de la prévoyance des femmes, avec des améliorations pour les temps partiels et les bas revenus, une alliance de femmes de gauche signe un manifeste lancé par l’Union syndicale suisse, qui dénonce «une arnaque». Le point avec Danielle Axelroud, expert fiscal à la retraite et militante au sein de la Grève féministe.

Pourquoi considérez-vous la réforme de la LPP comme une arnaque?

Danielle Axelroud: Ses partisans font croire aux femmes qu’elles vont mieux s’en sortir à la retraite, grâce à cette réforme. Ce n’est pas vrai! C’est une arnaque parce que la réforme ne tient aucunement compte du travail non rémunéré, qui est assumé essentiellement par les femmes. Et c’est pour cette raison que les rentes sont si basses. Contrairement à l’AVS, il n’y a pas de bonus éducatif, pas de splitting (partage des

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11