La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Soins infirmiers: «Il faut une nouvelle offensive pour recruter»

Selon l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI), quelque 300 soignants quittent leur emploi chaque mois. Les cinq hôpitaux universitaires de Suisse, regroupés au sein de l’association Médecine universitaire Suisse, se disent également inquiets.

Katja Bruni, CEO adjointe et directrice des soins à l’Hôpital universitaire de Zurich (USZ). © Keystone
Katja Bruni, CEO adjointe et directrice des soins à l’Hôpital universitaire de Zurich (USZ). © Keystone

Ariane Gigon, Berne

Publié le 12.05.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Relève »  Au moment où les soignants manifestent, à l’occasion de la Journée internationale des infirmières qui a lieu ce jeudi, les Hôpitaux universitaires de Suisse ont présenté leur bilan de la pandémie à Berne. Leurs responsables reconnaissent l’épuisement du personnel, qui «est allé jusqu’aux limites de ses capacités», et craignent de perdre 10 à 15% de collaboratrices supplémentaires.

«La mise en œuvre de l’initiative sur les soins infirmiers peut donner des impulsions pour le renforcement des profils professionnels, mais elle aura également des répercussions sur les conditions d’emploi et engendrera des charges financières supplémentaires», a indiqué l’association.

Du côté des salaires, certaines institutions ont déj&ag

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11